Pourquoi les perles des

mers du Sud ?

Au fil des siècles, les perles ont acquis une histoire riche et variée. Trouver une perle était considéré comme un miracle de la nature. Au fil du temps, l’homme a développé un processus de culture pour aider cette gemme unique à se développer et prospérer. Aujourd’hui, la plupart des perles vendues dans le monde sont cultivées.

 

Parmi toutes les perles du monde, il y en a qui sont davantage précieuses et vénérables. Dans les eaux cristallines où la température est douce et où les conditions atmosphériques sont optimales, il existe une perle avec une étrange perfection qui laisse une empreinte exceptionnelle: la perle des mers du Sud. 

 

La perle des mers du Sud est le fruit d’un travail d’amour, de silence pendant deux ans à l’intérieur de l’huître en croissance, appelée la Pinctada Maxima (connue sous le nom “aux lèvres d’argent ou d’or). Lors de la récolte de la perle, ce petit miracle de la nature vaut la peine d’avoir été longuement attendu.

 

Chaque perle est jugée et évaluée pour: 

La forme: Les perles des mers du Sud apparaissent avec une grande variété de formes, ce qui en fait un joyau difficile à classifier sans l’aide d’un œil d’expert.

C’est un produit de la nature, par conséquent chaque perle est individuelle et unique. Sa forme peut être: ronde, semi-ronde, ovale, boutonnée, baroque et annelée.

La taille: Ces perles sont connues pour leur grande taille, allant de 8,5 à 20 millimètres. L’huître ‘Pinctada Maxima” est la plus grande de son espèce, et la “Pinctada Margaritifera”  atteint aussi une taille similaire. 

Généralement les perles sont mesurées à l’aide d’une jauge possédant une exactitude de 0,01 millimètres.

Lustre: Comme dans toutes choses, la beauté provient de l’intérieur, la plus grande vertu d’une perle des mers du Sud est son éclat, qui est la combinaison de la luminosité à la surface et de la luminosité intérieure. Les perles des mers du Sud sont constituées de nombreuses couches fines, d’une substance cristalline appelée nacre, qui se compose de matériaux organiques (conchyoline) et inorganiques (aragonite) sécrétés par l’animal qui vit dans l’huître. La qualité et l’épaisseur du nacre donnent de la lumière et de la réflexion.

Cet effet se nomme l’Orient, la combinaison de la réflexion de la lumière sur sa surface et de la lumière réfléchissante rend cette gemme unique.

 

Le lustre est considéré comme l’âme de la perle.